Me concernant

Vincent Kem
Crédit photo : Laura Innocente

Présentez vous en quelques mots ?

Je suis marié et père de deux enfants, je suis photographe professionnel, et mon numéro de siret est :

SIRET 48179008700037

Pourquoi la photographie de mariage ?

Si je me suis lancé en tant que photographe de mariage c’est parce que j’aime vraiment le contact humain. Le mariage est un moment au ressenti différent et unique pour chaque marié, de partage du bonheur et de joie avec leurs familles et leurs amis.

Mon mariage je l’ai vécu comme un accomplissement spirituel fort. Et ce sont ces moments forts, pleins de symboles pour l’histoire personnel de chacun, que je cherche à capturer les émotions qui en découlent.

Je revis intensément ces moments à travers eux en faisant mémoire de mon propre engagement.

Que faisiez vous avant d’être photographe ?

J’étais cadre supérieur dans le secteur financier, de l’investissement et de la promotion immobilière où j’ai occupé différents postes en tant que directeur commercial et membre du comité de direction d’un grand ensemblier de l’immobilier.

Comment êtes vous arrivé à la photographie ?

Quand j’étais très jeune, en dehors de son travail, je voyais mon père pratiquer la photographie argentique en amateur. Il utilisait un reflex Nikon. De mon point de vue d’enfant je trouvais ça très compliqué d’utiliser un reflex, j’avais un petit boîtier compact en argentique, mais j’ai vite abandonné, je manquais de patience car il fallait attendre plus d’une semaine pour obtenir le grandissement de ses clichés, bien souvent ratés. En revanche, j’ai toujours aimé regarder les images, je pouvais passer beaucoup de temps à regarder la même photographie, et notamment de paysage.

C’est bien plus tard, en 2014, que j’ai décidé de reprendre la photographie.

Comment avez vous appris la photographie ?

Après avoir progressé très rapidement de façon autodidacte, j’ai commencé à stagner, j’ai donc intégré une école de photographie, le CE3P, où je suis ressorti avec un diplôme reconnu par l’Education Nationale.

Où tirez vous votre inspiration photographique ?

Je regarde et admire les oeuvres des grands maîtres de la peinture car ces derniers ont une véritable compréhension de la lumière, mais également de la composition, mettant en évidence les grandes règles de composition et d’esthétisme que beaucoup de grands photographes ont utilisé et utilisent encore aujourd’hui. (règle d’or, règle des tiers, rythme ternaire, ligne de fuite, etc.) Ce sont des pionniers de l’image.

Voici mes sources d’inspiration : Les grands peintres, maîtres de la lumière

  • Clair / Obscur : Johanes Vermeer, le Caravage et Rembrandt, notamment pour la photographie de portrait et la gestion de lumière.
  • Impressionnistes : Claude Monnet, Georges Seurat, pour la photographie de paysage et son cadrage.
  • Romantisme allemand : Caspar David Friedrich, qui replace l’homme dans la nature tout en réussissant à faire passer des émotions à celui qui regarde l’image.
  • Les peintres hollandais du 17ème siècle : Dans leurs oeuvres, il se passe presque toujours quelque chose car ils mettent en avant les scènes de la vie quotidienne à l’instar des peintres italiens de cette époque. Ce sont pour moi les prémices du reportage, donc une grande source d’inspiration pour le style photoreportage.

Photos posées ou photos naturelles ?

Pour reprendre des termes plus conventionnels je fais du 80 / 20, c’est à dire 80% de photos de mariage prises sur le vif (en mode photo reportage), et 20% de photos posées, notamment pour les photos de couple. C’est comme cela que je me définie en tant que photographe de mariage.

Quel matériel utilisez vous ?

Boitiers :

Nikon D850 / Nikon D5300

Objectifs :

Nikkor 50 mm 1.4 AFS G / Nikkor 70-200 mm 2.8 G ED VR II

Sigma Art 24-70 mm 2.8 DG OS HSM / Sigma Art 85 mm 1.4 DG HSM

Lumières :

2 flash cobra

Quels logiciels utilisez vous pour la post production ?

Lightroom Classic

Photoshop CC

Indesign